Caloenas nicobarica
ou Pigeon de Nicobar


 


Le nicobar à camail (Caloenas nicobarica) est aussi appelé pigeon de Nicobar. C'est la seule espèce actuelle du genre Caloenas. Il tire son nom du fait qu'il réside principalement dans les îles Nicobar, archipel dans l'est de l'océan Indien.
Il s'agirait du plus proche parent encore vivant du fameux dodo mauricien, éteint depuis le XVIIe siècle.

D'une longueur de 31 à 41 cm pour une masse de 460 à 600 g, le Nicobar à camail est doté d'un plumage exceptionnel chez les columbiformes.
Cet oiseau peuple les forêts denses humides, les mangroves et les fourrés arbustifs littoraux.
On le retrouve dans tout le sud-est asiatique, depuis le sud-est de l'Inde, en passant par le golfe du Bengale, les Îles Nicobar, la Nouvelle-Guinée, jusqu'aux Philippines.

Grégaire, cet oiseau se déplace en groupes d'îles en îles, y compris dans les endroits inhabités, pour y trouver sa nourriture qu'il recherche sur le sol des forêts denses. Ses grands yeux lui permettent de voir dans cette demi-obscurité. Cette espèce est plus active à l'aube et au crépuscule. Dans la journée, elle effectue de longues siestes dans les arbres.
Cet oiseau se nourrit au sol dans les sous-bois de baies, fruits, de graines et d'insectes, et parfois de petits invertébrés.

La femelle pond en général 2 œufs, de couleur blanche avec un léger reflet bleu. Les adultes se relaient pour couver pendant 2 semaines et demie.
Les jeunes sont nus durant les 10 premiers jours, nourris au lait, puis progressivement avec des graines et des fruits et finalement quittent le nid peu après le premier mois. Ils peuvent se reproduire dès l'âge de 12 mois même s'ils n'arborent pas complètement leur plumage mature.