Columba guinea
ou Pigeon roussard


 


Le Pigeon roussard (Columba guinea) est une espèce de pigeons habitant la plupart de l'Afrique, au sud du Sahara.

Biométrie :
Taille : 32 à 36 cm
Poids : 250 à 350 g

Chant :
Le "coo" de reconnaissance est assez sembable à celui du pigeon biset (Columba livia), mais il est plus aigu et deux fois plus rapide. Il commence par des notes étouffées qui augmentent rapidement en volume. Le cri émis pendant la parade est un "coo-co" assez explosif qui est suivi par une note faible, basse et à peine audible même à très faible distance.

Habitat :
Les pigeons roussards sont des oiseaux des zones ouvertes, ils préfèrent généralement les terres cultivables, les savanes, les prairies et, de plus en plus comme c'est le cas en Ethiopie, les habitats urbains. Toutefois, on les trouve également dans les contrées légèrement boisées et dans les déserts, du niveau de la mer jusqu'à 3000 mètres d'altitude. Les populations de l'Ouest de l'Afrique sont liés aux babobabs et aux palmiers borassus. Celle de l'Est et du sud apprécient particulièrement les terrains rocailleux, les falaises et les gorges.

Distribution :
Les pigeons roussards sont endémiques du continent africain. Les populations nordiques vivent au sud du Sahara et au Nord de l'équateur, sur une assez large bande qui va de la Sénégambie jusqu'à la Somalie et se poursuit en Afrique Orientale jusqu'au Ouganda et jusqu'au nord du Malawi. Les populations méridionales occupent un territoire qui va du sud-ouest de l'Angola en direction de l'est jusqu'au Zimbabwe et en direction du sud jusqu'au cap de Bonne-Espérance. Ces deux populations coïncident parfaitement avec les deux sous-espèces reconnues : C. g. guinea, la race nominale (population du nord) - C. g. phaconotus (population du sud).

Comportements :
Les pigeons roussards sont des oiseaux très grégaires. Parfois, on peut les trouver en bandes de plusieurs centaines d'individus, souvent en compagnie d'autres espèces de pigeons ou de tourterelles. Ces oiseaux sont capables de parcourir de très longues distances entre leurs lieux de repos et leurs lieux de nourrissage à l'intérieur des zones cultivées. Souvent, ils effectuent des trajets de 20 à 25 kilomètres journellement. Ils établissent leur dortoir sur les falaises, les grands arbres ou les bâtiments. Certains oiseaux se reposent dans les îles au large, ils voyagent de 8 à 10 kilomètres pour venir se nourrir sur le continent.

Nidification :
Les pigeons roussards se reproduisent à tous les mois de l'année, mais principalement pendant la saison sèche. Ils nichent en solitaire ou en colonies. Ils ont une parade de salutation comme les pigeons bisets Ils acccomplissent également une parade aérienne au cours de laquelle ils alternent les claquements d'ailes et les glissades avec les ailes maintenues légèrement au-dessous du corps. Cette dernière parade est répétée à de multiples reprises. Le nid est une plate-forme fragile mais parfois très volumineuse placée dans un arbre, un bâtiment ou un immeuble. Un ancien nid de cigogne d'abdim (Ciconia abdimii) est parfois utilisé. La ponte comprend 1 à 3 œufs blancs qui sont incubés par les deux parents pendant 14 à 18 jours. Les oisillons sont nourris par les 2 partenaires et prennent leur envol au bout de 20 à 25 jours. Le taux de réussite des couvées est assez remarquable : dans la région du Cap, sur 354 oisillons qui ont éclos, près de 83% parviennent à l'envol.

Régime :
Les pigeons roussards se nourrissent principalement de graines qu'ils trouvent à terre dans les champs ouverts. Après la récolte, ils se rassemblent dans les champs de maïs, de sorgho et de blé. Peu de temps après les semailles, ils envahissent les cultures pour consommer les graines en pleine germination. Les graines des plantes introduites (panicum, hordeum) ont également du succès. Le menu est complété avec des petits fruits et des escargots.

Protection / Menaces :
L'espèce n'est pas globalement menacée. On ne possède pas de chiffres précis, mais cet oiseau est considéré comme plutôt commun et dans certains endroits, on peut trouver des rassemblements de plus de 700 individus. Au Nigeria et au Togo, il est abondant et dans certaines régions, il semble bien qu'il soit en plein acroissement. Le pigeon roussard est capable de s'adapter aux zones qui sont transformées par les humains.