Columba torringtoni
ou Pigeon de Ceylan


 


Le Pigeon de Ceylan (Columba torringtoni) est une espèce d'oiseau appartenant à la famille des Columbidae.
Cette espèce niche dans des endroits humides des forêts à feuillage persistant.
Il construit un nid de branchages dans un arbre et la femelle pond un seul œuf blanc.
Son vol est rapide, avec les battements réguliers et de temps en temps une série rapide de battements d'ailes caractéristiques des pigeons en général. Normalement silencieux, il lance un ouh de chouette pendant la saison de reproduction.

Il mesure 33 à 36 cm de longueur. Son dos et sa queue sont gris foncé, sa tête et son ventre sont lilas, de plus en plus pâle sur le ventre. Comme le Pigeon d'Elphinstone, il a un damier noir et blanc sur la nuque. Ce pigeon peut être assez facile à voir dans les bois du parc national de Horton Plains.

Il est endémique aux montagnes du centre du Sri Lanka.

Sa population en diminution est estimée à 3 500 - 15 000 oiseaux.

Il vit dans les collines et forêts de montagne, généralement au-dessus 900 m, mais il descend parfois aussi bas que 300 m dans les forêts de basse altitude de la zone humide. Il est arboricole et frugivore, en faisant des migrations en réponse à la disponibilité des arbres fruitiers, et a souvent été enregistrés sur des arbres fruitiers hors forêt.

Catégorie actuelle UICN pour la Liste Rouge : Vulnérable

Menaces
La principale menace est le territoire vaste et la dégradation des forêts, en particulier dans la zone humide, l'exploitation forestière, le bois de collecte de chauffage, la conversion à l'agriculture et les plantations d'arbres, l'exploitation minière de gemmes, et les incendies. Certaines forêts protégées continuent d'être dégradées et souffrent de fragmentation. Il a également subi des réductions de ses aires de nourriture du fait du remplacement des forêts naturelles, contenant des arbres fruitiers, des plantations en régime de monoculture. Le dépérissement des forêts dans la région de montagne, peut-être en raison de la pollution de l'air, constitue une menace potentielle.

Les actions de conservation en cours
L'espèce est protégée au Sri Lanka. Un moratoire a été adoptée en 1990 pour protéger les forêts des zones humides de l'exploitation forestière. Il se reproduit dans plusieurs parcs nationaux et réserves forestières, notamment au Sinharaja National Heritage Area Wilderness. Une étude de la biodiversité des 200 sites forestiers a été réalisée de 1991 à 1996.