Columba corensis
Patagioenas corensis
ou Pigeon jounud


 


Le Pigeon jounud (Patagioenas corensis) est une espèce de pigeon de la famille des Columbidae originaire de l'Amérique tropicale. Il se trouve sur Aruba, en Colombie, aux Antilles néerlandaises et au Venezuela.

Biométrie :
Taille : 30 à 37 cm
Poids : 262-283 g

Le pigeon jounud lance un "woo chuck-chuck" très caractéristique qu'il répète environ 5 fois avant un long "chooouu". La partie composée de "chuck-chuck" ou de "wuk-wuk" est calme et délivrée à un rythme plutôt rapide. On peut également entendre un roucoulement aigu et plutôt discordant que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "roo-oo-koo".

Les pigeons jounud fréquentent une assez grande variété d'habitats arides ou semi-arides du nord-ouest de l'Amérique du Sud. On les trouve dans les zones boisées formées d'arbres à feuilles caduques, dans les petits acacias épineux, sur les cactus à colonne ainsi que dans les mangroves qui constituent d'excellents sites de nidification. Ils évitent les forêts humides situées le long du rivage des Caraïbes ainsi que celles qui recouvrent les flancs nord des Andes. Ils réfutent les zones montagneuses en général et ils résident la plupart du temps entre le niveau de la mer et 200 mètres d'altitude. Après la reproduction, à une période où de larges bandes peuvent se former, les pigeons jounud peuvent être assez couramment aperçus dans les zones agricoles cultivées, à l'intérieur de clairières ou dans d'autres types de zone ouverte.

Les pigeons jounud vivent exclusivement en Colombie et au Venezuela. Leur aire de distribution, extrêmement réduite, couvre une faible superficie le long du rivage de la mer des Caraïbes, tout au nord de ces deux pays. On les trouve également dans un grand nombre de petites îles situées au large telles que Margarita Island ou Curaçao et Bonaire. Ces oiseaux sont monotypiques, c'est à dire qu'ils ne sont pas divisés en sous-espèces.

Le pigeon jounud est une espèce arboricole rendue particulièrement discrète par la pression dont elle fait l'objet de la part des chasseurs. On peut toutefois encore l'observer dans des paysages ouverts, perché sur un cactus ou sur le sommet d'un arbre. Pendant la saison de nidification, on peut l'observer en solitaire ou en couples mais, aux autres moments de l'année, il fait fonctionner son instinct grégaire et on peut le trouver en larges rassemblements comptant parfois jusqu'à 500 oiseaux. Au sein de ces grands groupes, il s'associe parfois avec d'autres espèces de columbidés. Le pigeon jounud est majoritairement sédentaire, mais comme chez tous les frugivores, il y a des mouvements locaux et régionaux liés à la disponibilité et à l'abondance en végétaux. Des vastes mouvements de rassemblement interviennent en juillet et en août en Colombie et sur la côte vénézuélienne lorsque les cultures de millet parviennent à maturité. Il semble que ces oiseaux proviennent principalement des petites Antilles d'où elles migrent quand elles ont fini de se reproduire.

La saison de reproduction est très étendue, la formation des couples ayant lieu dès le mois de décembre en Colombie et au Venezuela. La construction des nids et la ponte des œufs interviennent de la fin du mois de mars jusqu'au début du mois d'août. L'envol des jeunes se déroule principalement de la mi-avril à la fin du mois de juillet. A Curaçao et Bonaire, les pontes et les envols sont plus précoces et peuvent avoir lieu en janvier, février et avril. En fait, la pleine activité des nids est fortement liée à l'abondance des ressources alimentaires. Elle dépend sans doute aussi du début de la période des précipitations. Le nid est placé dans un arbre ou dans un buisson épineux. Bien que ces lieux soient assez couramment choisis, le pigeon jounud préfère encore les palétuviers du genre Rhizophora qui poussent dans les mangroves pour établir leur site de nidification. Le nid est un édifice assez fragile et désordonné construit avec des brindilles et garni avec des végétaux encore plus fins et des feuilles mortes. La ponte consiste en un seul œuf blanc et lisse. Les jeunes pigeonnauds atteignent rapidement leur maturité sexuelle et sont capables de se reproduire à leur tour dès l'âge de 5 mois. Chez les pigeons adultes, le vol de parade est constitué par un vol ascendant ,avec de forts battements d'ailes, suivi par une descente vertigineuse en plané.

Le pigeon jounud est principalement végétarien : il consomme une grande variété de fruits et de graines qu'il trouve dans les arbres et dans les buissons. Il ne descend à terre que pour ingurgiter des graines cultivées et du sable. Le menu est composé de pommes, de poires sauvages (Achras sapula), de millet. Il comprend également des gousses d'acacias, de tamariniers, des fruits triangulaires et pointus provenant de liane corail (Antiogonon leptopus) ainsi que ceux du divi-divi qui est considéré comme l'arbre national de Curaçao.

En dépit de son aire de distribution relativement réduite (129 000 km2), cette espèce n'est pas menacée. Bien qu'elle soit une cible privilégiée pour les chasseurs et que son taux de reproductivité soit plutôt bas, la population semble stable. D'après Birdlife, cet oiseau est classé comme de "préoccupation mineure".